vendredi 19 janvier 2018

JE DISAIS DONC .....

Sur ce je vais étudier et broder: tous les jours il y a école triple abruti.
L'école a ses routes et ses déroutes et aujourd'hui elles déjoueront la censure des mystères et des petits dieux, des muses et des sectes, elles passeront au-dessus des connivences et des guerres de personnes.

Je t'envoie Kant et la suite de Montaigne .....
Bisous bisous.
:-)
Ah oui c'est vrai, ils ont le spleen.
Ah là là, rien n'est parfait ici-bas!

Heureusement qu'il y a un monde invisible et corrompu pour les riches et les petits dieux, persistant à côté de celui qui est visible et que les pauvres se prennent en pleine tronche.
Une néo-dialectique dans laquelle il manque d'autres tiers.
Alors on recourt aux citations, on grave dans la pierre de nouvelles bibles qui entérineront le droit des plus forts, des plus rusés, des plus menteurs, entourés de toutes les salopes qui vont bien pour faire joli.
Un remake de Jésus et de ses apôtres, de ses petites puteries: rien de neuf sous le soleil.
Faut faire passer la pilule.
Vas-y duchesse, tartine encore plus de citations mystérieuses: le monde n'est pas encore assez obscur.
Fiat lux pour les riches désoeuvrés!

Je pense de plus en plus que recourir aux citations est une nouvelle religion.
Un art de vendus.
N'empêche qu'on en est toujours là, les siècles filent, identiques: pour étudier, il faut se cacher.
Enfin je veux dire, pour étudier autre chose que la bible et la bienveillance universelle des déesses bien sûr.

A nous les étoiles, les vraies, l'infini de l'astrophysique, le lion de mes petites chipies nomades .......
Je vais déposer un papillon sur ma toile pour veiller tendrement .....
HAED et périphérie toulousaine, comme toutes les oasis du monde, à côté du périf, des ronds-points, des roulottes, des tentes et des grands ensembles de bitume, là où l'école de la vie va main dans la main avec une école sans frontières et sans magistères.
Pas de mystère, l'énigme âpre, dure, universelle, sauvage qui résonne en chacun connecté à sa condition humaine.
Et non pas aux mensonges qui font bien.
Quel lien profond rêveuse de bites?
Tu parles du harcèlement et de l'inquisition?

Ah ah, comme c'est drôle!
Un enfant de trois ans jalouse déjà les joujoux de ses petits copains.
D'ailleurs on en a un bon exemple dans les bacs à sable célestes de la bienveillance universelle après avoir rayé les neuf dixième du monde.
Groupie, idole et jalousie, hum, un concentré d'univers dans lequel il fait bon apprendre ses inhumanités.

jeudi 18 janvier 2018

Ouf!
Personne à l'horizon, ni dieu, ni mystères, ni salopes, ni philosophe, ni poète, youpi!
Il fait très beau.

Un temps magnifique.
Ah ces cafardes et leurs vautours sont enfin partis.
Bordel de merde, enfin!!
Il fait - 80 degrés de nases nazillons.
C'est le bonheur complet et la lumière est partout dans mon coeur.

Enfin, nous allons pouvoir nous réchauffer, nous les terriens de la terre pour tous.
Quelle bande de navets!
A ta santé salope et à celle de tes dindons en culotte courte ou sur leurs bancs chauvins.
Pourvu que la messe vous enfonce tous dans la terre, la tête à l'envers, les quatre pieds des bancs de l'immobilisme en l'air.
La la la la l'ère!
Vous fûtes et vous êtes, rousseauiste chez Eugénie, putain de la Raie Publique chez Karl, heideggerienne chez la pythie, royaliste chez Marguerite, mystico-abrutie chez le lapin de ces dames, salope de chaque jour, nulle à chier, méchante à gerber,menteuse, mythomane, populiste, opportuniste, raciste, éradicatrice de toute altérité, de toute forme de culture, soumise comme jamais, d'une sottise à vomir.
Next, la suite.
Direction le train en Russie de la Navarre avec tout autour trois tonnes de barbelés que je vous plante dans le cul avec mon coup de pied qui n'a rien d'un vieux clou rouillé acariâtre. Ce qui est encore très light au regard des barbelés que tu as ancrés profond comme la mort dans ta tronche de rate de blogues de merde.
Va forniquer ailleurs, rassemble toutes les brèles brailleuses de tes arènes et entonnez donc l'hymne narcissico-célestif debilum profundicum entre vous.

JOURNAL DE BORD

C'est reparti avec les HAED, énième tentative: couleurs, textures, essais, enthousiasme.
Je suis têtue pour ce qui rend heureux  ......

KALEIDOSCOPES: ART ET TISSAGE DU MONDE

http://vsemart.com/

ALPHABETS: POINT DE CROIX

Il est très difficile de trouver des cadres non standards à des dimensions très petites, de celles qui conviennent à nos broderies miniatures. Alors je partage avec vous mes petites trouvailles pour y remédier.
La broderie est réalisée en miniature (16 points dans un cm) et elle mesure environ 4x5 cm. Je l'ai donc encadrée grâce à un mini cadre-ardoise trouvée chez Maisons du Monde pour la modique somme de 1,99 euros. Je n'aime pas les magasins, sauf ceux qui parlent du monde, de vaisselle et de linge ancien comme dans les armoires de nos grands-mères. Bien sûr, tout est trop cher dans ce magasin et je m'y ballade pour le plaisir des yeux et des sens uniquement. Pour les couleurs, les odeurs, les formes, les matières. Mais parfois aussi pour y dénicher un tout petit cadre à trois francs six sous qui convient parfaitement à nos trésors à nous:










Un kit Alphabets trouvé il y a des années chez Françoise Prax, encadré aujourd'hui, mille mercis Françoise :-)

http://www.alphabets-toulouse.com/fr/
Non, y'a pas moyen de cogiter librement en dehors des clans, des sectes, des marquis de Sade et des guerres de personnes.
Aucun intérêt.
J'me casse.

Oui, ces gens qui ont tout pour être heureux et qui ne sont jamais heureux que lorsqu'ils bousillent l'univers des autres.
Inintéressant comme le temps qui passe en vanité, bavardage creux et sottise .....
Basta!
Inutile de repasser ici: c'était mon dernier mot.
Je vais écrire ailleurs ....

Seulement du point de croa ici ....
Si toute la vie est gratuite, ne vends pas de livre, ne bois pas de vignes royales, triple abruti.
La vie n'est "gratuite" que pour les riches.
Les autres doivent la gagner en trimant pour que les riches puissent écrire que la vie est gratuite.
Une philosophie de vautours rédigée par des gens séniles qui ont perdu le sens des réalités du monde dans lequel nous vivons hic et nunc. Aucun de vos raisonnements ne tient debout
L'anarchie n'est pas un "concept" réservée aux riches, à une bande clanique de poètes et de philosophes timbrés ceints de leurs muses es moraline de pacotille sur fond de bavardage narcissique égocentrique dithyrambique et de religiosité mystico-branlante.
Barre-toi Connard!

mardi 16 janvier 2018

ALISA


Kit Alisa, Cadre cultura teinté maison coloris réglisse



MARISKA, BONJOUR: JOY AND SHARING :-)

Le savoir-vivre des brodeuses: convivialité, partage et éclats de rire sans frontières ....
Brodé il y a quelques années déjà et posté à nouveau aujourd'hui pour une amie américaine qui souhaite le broder ....
Enjoy my lovely friend and happy "little" stitches (lol) in blue (311) for you .....
The differences are a tresor in this world filled with uniformity and uniforms.








MARISKA, BONJOUR, AVAS 4624 ET TOILE 40 COUNT LAMBWOHL FROM PERMIN OF COPENHAGEN



Ami(e)s des samplers, je vous souhaite une belle et douce journée.
Radieuse.
Profitez bien de ce dimanche pour broder tout ce qui vous plaît comme il vous plaît.
In stitches.
:-)